Voir l'image en grand

Enfance & Jeunesse

Publié le Jeudi 03 janvier 2019

"Un casque, c’est léger, ce n’est pas cher, et ça protège vraiment"

Pourquoi se limiter aux enfants de moins de 12 ans ?

« C’est la population la plus exposée et la plus fragile, résume Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière. Mais ce sont aussi les plus jeunes qui ne savent pas bien faire du vélo… et qui parfois sont plus casse-cou ! Nous avons tenu compte des associations qui craignaient que le port obligatoire du casque pour tout le monde dissuade certains de se mettre au vélo. Mais nous imaginons que cette génération aura pris l’habitude de rouler avec un casque. » Et ne le quittera pas dès la 13e bougie soufflée.

Surtout, la sécurité routière espère que « comme pour le casque au ski, les enfants donnent l’exemple à leurs parents ». « Ce n’est pas évident d’imposer à son fils ou sa fille de porter un casque si vous n’en mettez pas… » Mais l’objectif est surtout de passer un message de prévention.

Un casque, ça protège de quoi ?

De nombreux accidents. Selon les chiffres de la sécurité routière, de 2011 à 2015, 1.178 enfants de moins de 12 ans ont été impliqués dans un accident de vélo, parmi lesquels 26 enfants ont été tués, 442 enfants ont été hospitalisés, 665 enfants blessés légers et seulement 45 enfants sont restés indemnes. En 2015, un enfant de moins de 12 ans est décédé après un accident de vélo.

(source 20minutes)

Les coordonnées

  • Adresse
    • 38160 Saint-Romans
Retour à la liste

Partage

 |